Bienvenue sur CGT Déli-saveurs ...
Information syndicaliste

stock elus mutuelle
delisaveurs
Retour
Actualité, posté le mardi 17 novembre 2020

La resto co va mal !!!!!

La restauration collective dégraisse sans état d’âme


Elior, Compass et la Sodexo : la restauration collective dégraisse sans état d'âme Plus de 5 500 personnes du secteur vont se retrouver sur le carreau.Entre Elior, Compass et la Sodexo, c'est plus de 5 500 salariés qui vont se retrouver sur le carreau. Ces entreprises spécialisées dans la restauration collective ont subi de plein fouet la crise sanitaire, du confinement au télétravail. « Les gros sites de restauration en entreprise, ceux qui nourrissent les sièges sociaux des grandes entreprises, sont les plus touchés, donc principalement en Île-de-France », explique Fabienne Dos Santos, déléguée syndicale centrale CGT chez Sodexo. Selon les groupes, 10 % à 20 % de la masse salariale vont se retrouver sacrifiés. Mais les syndicats entendent se battre, emploi par emploi.

Plateformes d'autoentrepreneurs

Car il y a des solutions, y compris en cette période de crise, alors que la demande dans les hôpitaux et les Ehpad, qui ont investi dans le portage de repas aux personnes âgées, s'intensifie. Mais ces grands groupes usent de l'intérim, ainsi que de plateformes d'autoentrepreneurs spécialisées dans la restauration, Brigad en tête. « L'ubérisation des cuisiniers, ça y va ! » s'agace la cégétiste, qui défend le reclassement et la mobilité interne des salariés plutôt que ces solutions qui accroissent la précarité de tous. Sodexo vient d'ailleurs de racheter FoodCheri, un service de livraison de repas à domicile qui vient concurrencer Deliveroo et Uber Eats...

Licenciements comptables

Quatre mois de négociations sont devant les syndicats, qui ont unanimement requis les services de cabinets d'expertise, pour trouver des pistes alternatives à ces licenciements comptables. « Parce qu'ils parlent d'innovation, de se réinventer... Ce qu'on a vu de leur nouvel algorithme, c'est qu'il calcule les pertes de chiffre d'affaires et met en rapport le nombre d'emploi à supprimer », déplore Fabienne Dos Santos.


stock altlogostock syndiquez